Sommaire

La broyeuse ou raboteuse de souche ne doit pas être confondue avec le broyeur à végétaux, qui sert à déchiqueter les feuillages déjà coupés. La broyeuse, appelée également « rogneuse de souche » ou « dessoucheuse », est une machine puissante destinée à éliminer les souches encore dans le sol une fois les arbres abattus.

Voyons en détail ce qu'est une broyeuse de souche, son utilisation, et les caractéristiques des différentes machines, ainsi que les questions à se poser avant d'acheter ou de louer une dessoucheuse ou raboteuse de souche.

Principe de fonctionnement de la broyeuse

Lorsqu'on a abattu des arbres, leur souche reste dans le sol. Si les racines souterraines ne posent pas de problème, la partie basse du fût demeure un obstacle au passage et à l'aménagement du terrain.

Plutôt que d'arracher la souche, ce qui suppose de disposer d'engins puissants et de creuser le terrain afin d'aller déterrer et couper les racines, la solution de rogner ou de raboter la partie visible de la souche est plus rapide, moins onéreuse et surtout laisse le sol intact, sans ornière ni excavation.

La broyeuse (ou raboteuse, voire dessoucheuse) est une machine motorisée à disque coupant, qui va permettre de grignoter progressivement le bois de la souche afin de supprimer l'intégralité de la partie émergeant du sol.

Caractéristiques de la broyeuse dessoucheuse

Pour pouvoir effectuer le rabotage de la souche, la broyeuse est constituée de :

  • Un châssis robuste, qui supporte les différents éléments (le moteur, le système de coupe et les éventuels dispositifs de commande et de manœuvre).
  • Un moteur thermique à essence (à 2 ou à 4 temps), chargé d’entraîner en rotation le disque de coupe par l'intermédiaire d'une transmission.
  • Un disque de coupe, qui est muni de couteaux en acier généralement renforcé. Le disque est positionné verticalement (comme sur une scie circulaire), mais il n'est pas destiné à couper. Le disque est le support de couteaux amovibles, qui sont boulonnés sur ce disque avec un espacement bien plus important que celui des dents d'une scie.
  • La transmission du mouvement de rotation du moteur au disque est généralement assurée par une chaîne sous carter de protection.

Utilisation de la raboteuse broyeuse

Pour raboter une souche, il suffit de démarrer le moteur afin de mettre le disque en rotation, puis de mettre en contact les couteaux avec le bois.

L'utilisateur guide le trajet du disque à la main, ou via un dispositif de commande, en effectuant des passages sur l'un, puis sur l'autre côté de la souche, afin de l'amincir progressivement jusqu'à la faire disparaître de la surface du sol, quand les dents de coupe l'auront entièrement réduite en copeaux.

On distingue différentes catégories de broyeuses de souches selon :

  • Le châssis : en général, la broyeuse est une machine montée sur roues, sur chenilles ou sur engin, afin d'être facilement amenée contre la souche à raboter. Mais il existe quelques broyeuses portatives, qui doivent être installées sur un pied que l'on pose près de la souche.
  • Le déplacement : les broyeuses de souches se déclinent en plusieurs catégories :
    • Les broyeuses à 2 roues : comparables d'aspect avec une faucheuse ou une débroussailleuse, ces broyeuses sont équipées d'un essieu à 2 roues non-motrices et d'un guidon de manœuvre et de commande.
    • Les broyeuses à 4 roues : un essieu arrière porteur et 2 roues avant omnidirectionnelles permettent d'approcher facilement d'une souche la broyeuse, comme on le ferait avec un caddy de supermarché. Il existe des broyeuses dont les roues sont non-motrices, mais aussi des broyeuses à roues motrices, bien plus faciles à manœuvrer sur les terrains un peu accidentés et sur les longues distances.
    • Les broyeuses sur chenilles : aptes à se déplacer partout, y compris en forêt et même sur sol boueux, ce sont des machines très puissantes pour forestiers et professionnels du bois.
    • Les broyeuses pour pelles mécaniques et tracteurs : elles se montent en accessoire sur la prise de force ou la distribution hydraulique d'un engin porteur qui en assure le déplacement.
  • La motorisation : toujours thermique sur les broyeuses autonomes, elle dépend principalement de la puissance requise par la machine :
    • mélange 2 temps sur les raboteuses portatives et certaines raboteuses sur roues, afin de limiter le poids de la machine ;
    • essence (4 temps) sur la plupart des raboteuses à 2 ou 4 roues de puissance modérée à importante, en fonction de la cylindrée du moteur ;
    • diesel sur les raboteuses automotrices, qui réclament beaucoup de puissance sans trop de contrainte due au poids.
  • La transmission : elle se décline en 2, voire en 3 fonctions, selon le type de machine :
    • la rotation du disque : généralement par chaîne abritée sous un carter, mais parfois hydraulique sur les plus grosses machines ;
    • le balayage du disque : afin de promener les couteaux sur la surface à raboter, le bras porte-disque est soit actionné manuellement sur les broyeuses portatives, soit commandé par transmission hydraulique depuis le poste de commande ;
    • la propulsion : sur les broyeuses automotrices, la transmission aux roues motrices est généralement hydrostatique. 

Achat ou location d'une broyeuse

Critères de choix

Que l'on souhaite louer ou acheter une broyeuse, il faut s'assurer que la machine sera adaptée au travail à effectuer :

  • En fonction du nombre de souches : si l'on peut envisager de louer une broyeuse ou de l'acheter, pour broyer quelques souches seulement, la broyeuse portative ou la broyeuse à 2 roues peuvent être envisagées. Mais au-delà, pour nettoyer un vaste terrain autrefois boisé ou un chantier d'abattage, il est préférable de s'orienter vers une machine à 4 roues, à chenilles ou vers un engin porteur.
  • En fonction du terrain : si le terrain est facilement accessible, le sol pas trop accidenté et surtout pas boueux, la broyeuse sur roues est envisageable. Mais, dès lors que les dénivellations sont importantes ou le sol détrempé, la broyeuse sur chenilles ou sur engin porteur est requise.
  • En fonction du bois : le nombre de couteaux n'a que peu d'influence sur le rabotage. Par contre, le choix des couteaux et leur affûtage est important. On s'orientera de préférence sur des couteaux au carbure de tungstène, qui se déclinent dans plusieurs versions (couteaux à dents droites, à dents courbées à gauche ou à droite, etc.) et que l'on peut affûter à l'aide d'un disque diamanté à monter sur meuleuse.

Achat d'une broyeuse

Le prix d'une broyeuse varie en fonction de la capacité de déplacement de la machine  et de sa motorisation :

  • une broyeuse portative ou autonome à 2 roues à moteur essence 2 ou 4 temps se trouve depuis 4 000 € environ jusqu'à plus de 10 000 € ;
  • une broyeuse automotrice à 4 roues se vend à partir de 13 000 €, et à partir de 25 000 € pour une broyeuse sur chenilles jusqu'à plus de 60 000 € ;
  • une broyeuse sur engin (pelle ou tracteur) s'achète à partir de 6 000 € et jusqu'à plus de 15 000 €, selon le type de montage sur l'engin.

Location d'une dessoucheuse

On trouve facilement des dessoucheuses sur roues (2 ou 4) à louer chez les loueurs professionnels d'outillage et d'engins. Le prix de la location à la journée varie en fonction du type de machine, aux alentours de 150 € la journée et jusqu'à près de 300 €.

Pour en savoir davantage sur les travaux forestiers, lisez nos articles sur :