Sommaire

Machine de loisir, la tondeuse à gazon se décline sous de nombreuses versions assez légères ; mais lorsqu'elle est utilisée par les professionnels de l'entretien des parcs, jardins et espaces verts, la tondeuse professionnelle est une machine puissante et endurante qui doit travailler avec précision durant des heures.

Quelles sont les différentes tondeuses professionnelles sur le marché ? Comment en choisir une, où l'acheter et à quel prix ? Le point tout de suite.

Caractéristiques des tondeuses professionnelles

C'est selon les exigences de la tonte professionnelle que l'on détermine les caractéristiques de la machine.

Puissance de la tondeuse

Une tondeuse professionnelle doit être puissante pour travailler vite et sans forcer sur des terrains variés et des herbes assez hautes n'ayant que des coupes irrégulières. Pour cela on choisit :

  • La motorisation : moteur thermique uniquement car il permet de longue séances de tonte puissante en toute autonomie, loin de toute source d'énergie. On choisit la motorisation essence ou diesel selon la puissance du moteur déterminée en fonction du relief du terrain ainsi que selon l'impact environnemental toléré (bruit, odeurs…).
  • La largeur de coupe : selon la surface enherbée et la présence d'obstacles. Une grande largeur de coupe (jusqu'à plus de 6 m) permet de réduire considérablement le temps de tonte mais limite la capacité à se glisser entre les obstacles alors qu'une petite largeur de coupe (moins de 1 m) assure la maniabilité de la machine.
  • La propulsion : deux ou quatre roues motrices pour pouvoir progresser sur tous les dévers sans risquer le patinage qui creuse les pelouses mais aussi pour la vitesse de déplacement qui, liée à la largeur de coupe, détermine le rendement (surface tondue en une heure) de la tondeuse.
  • Le confort : autant une tondeuse professionnelle à grande largeur de coupe doit obligatoirement emporter son conducteur (micro-tracteur, tondeuse auto-portée, tracteur-tondeuse…) afin de lui épargner la fatigue de longs déplacements, pour une petite tondeuse destinée à se faufiler au plus près des obstacles on peut choisir une tondeuse auto-tractée qui limite l'effort du conducteur marchant à la seule conduite de l'engin progressant à l'aide de sa motorisation.
  • La maniabilité : selon les surfaces sur lesquelles on doit intervenir et la présence d'obstacles à contourner, on choisit la tondeuse professionnelle soit à direction classique (roues avant directrices) peu précise, soit à roues arrières directrices ou à châssis articulé bien plus précises.

Système de coupe de la tondeuse

La tondeuse professionnelle doit pouvoir fournir une tonte de la qualité requise par la nature et la destination du terrain (pré, jardin, terrain de sport, golf…). C'est alors le système de coupe qui est choisi selon le résultat final attendu :

  • Le système de coupe à lame(s) ventrale(s) : c'est le plus connu sur les tondeuses de jardin où une ou plusieurs lames horizontales tournent à la manière de pales d'hélicoptère sous un ou des carters de tonte. C'est un système éprouvé pour toutes les herbes courtes et hautes y compris pour le débroussaillage mais déconseillé pour les pelouses fragiles et les gazons ras ou de haute qualité car la lame horizontale tire sur le brin d'herbe avant de le couper.
  • Le système de coupe à lame(s) hélicoïdale(s) : c'est le plus ancien système, celui qui est apparu en premier sur les tondeuses les plus anciennes. Les lames forment une sorte de rouleau qui coupe l'herbe sans appliquer de traction sur sa racine. C'est le système de coupe qui donne le meilleur résultat y compris et surtout sur les gazons très ras (green de golf) et/ou fragiles ; en revanche, le système est limité dans sa capacité à tondre les herbes hautes.

Position du système de coupe de la tondeuse

La tondeuse professionnelle doit permettre d'évoluer sur de grands espaces dégagés ou dans des jardins encombrés voire sur des pelouses déjà utilisées. On choisit alors la tondeuse selon la position de son système de coupe :

  • La coupe arrière : qu'il s'agisse d'une tondeuse auto-portée ou d'un tracteur de pelouse, le système de coupe est situé à l'arrière de la tondeuse derrière le poste de conduite. Cette position permet au conducteur de visualiser et de parcourir le terrain avant le passage des lames et autorise les plus grandes largeurs de coupe (jusqu'à 6 m) en multipliant le nombre de carters à lame ventrale ou de cylindres de lame hélicoïdale. En outre, c'est un système adaptable facilement sur des engins divers (tracteur agricole, micro-tracteur, quad…) car il suffit qu'ils possèdent un crochet de remorquage et une prise de force pour pouvoir être équipés d'une tondeuse à gazon pro.
  • La coupe centrale : c'est le principe de la tondeuse auto-portée classique où le système de coupe est situé sous le poste de conduite. Le conducteur peut surveiller précisément le passage des lames mais le nombre de carters de tonte donc la largeur de coupe sont forcément limités.
  • La coupe frontale : ici, le système de coupe est positionné devant la machine et le poste de pilotage. Il permet la plus grande manœuvrabilité de la machine et la précision de tonte au plus près des obstacles mais limite la largeur de coupe à l'encombrement de la machine.

Choix d'une tondeuse professionnelle

Une fois que l'on a déterminé quel type de tondeuse professionnelle est le plus adapté aux terrains et pelouses à tondre, il se pose le choix des versions et des performances parmi les machines proposées.

Motorisation

Il peut s'agir d'une motorisation essence ou diesel selon la puissance souhaitée du moteur en fonction de la largeur de coupe choisie :

  • Jusqu'à 1,5 m de largeur de coupe et 25 CV de puissance : la motorisation à essence est celle qui autorise le meilleur rapport poids/puissance. Une tondeuse à essence reste plus légère et plus compacte qu'une tondeuse diesel de même puissance, ce qui rend plus facile le transport de la machine d'un chantier à l'autre. Facile à entretenir et à dépanner, elle est moins chère à l'achat mais sa consommation en carburant peut rapidement devenir onéreuse.
  • Jusqu'à 6 m de largeur de coupe et 60 CV de puissance : la motorisation diesel est la plus lourde mais aussi la plus puissante. Le moteur diesel ne réclame que peu d'entretien mais celui-ci est plus coûteux que sur un moteur essence, par contre sa consommation est réduite et son autonomie parfois impressionnante (réservoir de plus de 80 L).

Transmission et direction

Les transmissions hydrostatiques et les transmissions hydrauliques sont la norme sur toute tondeuse se voulant professionnelle. Les boîtes de vitesses et les transmissions mécaniques ne sont pas suffisamment compatibles avec la fiabilité attendue et la souplesse de fonctionnement de l'hydraulique.

Vitesse d'avancement

Elle est fonction de la puissance du moteur, les petites tondeuses professionnelles progressent à un peu plus de 10 km/h durant la tonte alors que les plus puissantes approchent les 30 km/h, ce qui réduit d'autant la durée de tonte.

Variantes, options et accessoires

S'ils ne sont pas acquis en même temps que la tondeuse, la possibilité de les monter et de les démonter par la suite sont un gage d'évolutivité de la tondeuse :

  • Éjection : le choix de l'éjection ne se fait que sur les tondeuses à lame(s) ventrale(s) entre éjection latérale (généralement sans ramassage) ou éjection arrière (avec ou sans ramassage).
  • Ramassage : la contenance du bac de ramassage est un point à prendre en compte car le vidage fréquent réduit le rendement horaire de la tondeuse. Certains bacs de ramassage permettent un vidage à hauteur de la tondeuse alors que certaines tondeuses possèdent un bac de ramassage pouvant être vidé dans une benne jusqu'à plus de 1,80 m de hauteur.
  • Mulching : sur les tondeuses à coupe ventrale, les lames mulching réduisent l'herbe coupée en petites particules qui se déposent au sol et évitent le ramassage. Par contre, un mulching régulier augmente la nécessité de scarification afin d'ôter le feutre végétal qu'il forme.
  • Rouleau arrière : à tracter derrière le système de coupe, le rouleau arrière redresse les brins d'herbe ou les oriente dans un sens afin de donner un plus bel effet visuel à une pelouse bien tondue.

Tondeuse professionnelle : où acheter et à quel prix ?

Points de vente et marques

L'achat d'une tondeuse professionnelle doit se faire chez un distributeur spécialisé dans la mécanique agricole afin de bénéficier d'une maintenance suivie (affûtage des lames, vidanges des fluides hydrostatiques, entretien moteur…). Par contre, le choix de la marque et du modèle doit se faire en comparant sur Internet les performances de chaque machine.

Il est indispensable de se tourner vers des marques reconnues afin de trouver un distributeur proche et de s'assurer de la disponibilité des pièces détachées. Certaines marques sont reconnues en tondeuses professionnelles (Etesia, Grillo, Hustler, John Deere …) alors que certaines marques de tondeuses grand public ont des modèles professionnels (Husqvarna, Stiga, Viking…) Listes alphabétiques non limitatives

Prix des tondeuses professionnelles

On trouve des petites tondeuses professionnelles capables de se faufiler entre les obstacles d'un jardin étroit à partir de 1 000 € environ mais pour une tondeuse professionnelle pour grands espaces, il faut compter à partir de 12 000 € pour une tondeuse professionnelle autoportée d'1,5 m de largeur de coupe et jusqu'à plus de 35 000 € pour des tondeuses professionnelles de très grande largeur (4 à 6 m).

De nombreuses marques de matériel professionnel développent leurs propres programmes de leasing entre 400 et 600 € mensuels pour acquérir une tondeuse professionnelle.

En savoir plus sur l'entretien des espaces verts :

Tondeuse

Tondeuse : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les systèmes de coupe et la motorisation
  • Des conseils sur l'achat, les accessoires et l'entretien
Télécharger mon guide