Sommaire

La courroie est le dispositif le plus simple et le plus économique pour transmettre un mouvement. Sur un tracteur tondeuse on trouve le plus souvent une courroie, et parfois plusieurs dont le rôle est prépondérant dans le bon fonctionnement de la machine.

Simpliste mais pourtant essentielle, une courroie mérite un choix éclairé par quelques conseils et astuces.

Rôle de la courroie

La courroie est toujours chargée de transmettre le mouvement rotatif primaire d'un arbre moteur vers un autre arbre secondaire.

Ce mouvement secondaire est le plus souvent l'entraînement de la lame de coupe, mais peut aussi servir à la propulsion selon les modèles de tracteurs tondeuses et de tondeuses auto-portées :

  • La courroie d'entraînement de lame(s) : située sur le carter de tonte, la courroie transmet aux arbres de lames de coupe le mouvement rotatif issu de l'arbre moteur via éventuellement un variateur de vitesse. Le cheminement de la courroie passe par un galet tendeur chargé d'assurer l'embrayage ou le débrayage des lames. C'est une grande courroie dont la longueur dépasse souvent 1m50.
  • La/les courroie(s) de transmission du variateur ou de la boîte à vitesses : c'est la courroie primaire qui transmet le mouvement rotatif de l'arbre moteur directement ou via un variateur à la boîte de vitesses par une courroie secondaire. Ce système permet d'assurer la propulsion du tracteur tondeuse et de réguler sa vitesse d'avancement.

La transmission à courroie est particulièrement bien adaptée pour l'entraînement des lames de tondeuses puisque ce dispositif absorbe les chocs occasionnés par le contact des lames avec le sol ou des objets durs.

Dès qu'un effort trop important est demandé, le patinage de la courroie soulage le moteur et la transmission avant que des dommages mécaniques ne soient occasionnés. Il est aisé d'assurer un embrayage/débrayage du mouvement sur un entraînement par courroie, c'est le rôle du galet tendeur :

  • Lorsque le galet tendeur est relâché, il est maintenu en place par son ressort. La courroie est tendue et assure son rôle de transmission du mouvement, le système est embrayé.
  • Lorsque le galet tendeur est en tension, la courroie n'est plus tendue, elle patine alors sur ses poulies plutôt que transmettre l'effort, le système est débrayé.

Caractéristiques des courroies de tracteurs tondeuses

Selon son rôle (propulsion ou coupe), chaque courroie d'un tracteur tondeuse nécessite des caractéristiques qu'il faut impérativement respecter lors du remplacement :

  • Longueur de la courroie : elle est toujours égale à la circonférence totale de l'anneau que forme une courroie, mesurée sur sa face externe et exprimée en millimètres (mm) ou en pouces (inch).
  • Profil de la courroie : les courroies plates sont peu utilisées en motoculture, ce sont les courroies trapézoïdales qui sont employées car leur profil leur permet d'être bien maintenues dans les roues à gorge. Il existe plusieurs profils de courroies trapézoïdales chacun défini par une lettre indiquant le rapport entre la largeur et la profondeur de la gorge dans laquelle s'insère la courroie.
  • Crantage ou lisse : certaines courroies sont crantées afin d'augmenter la pression au cm² sur la poulie. Sur les tracteurs tondeuses, pour la plupart les courroies, des lames sont lisses afin de faciliter le patinage alors que les courroies primaires sont souvent crantées.
  • Matériau : principalement en une gomme spécifique montée sur âme textile polyester, certaines courroies sont renforcées des matériaux plus résistants comme l'aramide ou le kevlar.

Sur sa face extérieure, une courroie porte toujours un marquage permettant de la retrouver aisément en pièce détachée chez le fabricant ou dans un magasin de bricolage-jardinage.

Le marquage de la courroie comporte des lettres indiquant le type de courroie puis sa longueur en pouces ou en millimètres. On distingue :

  • Les lettres A,B,C ou Z pour des courroies à une seule face d'entraînement montées sur âme polyester et à profil lisse, leur longueur est exprimée en millimètres. Chaque lettre correspond à un rapport entre la largeur et la profondeur de la gorge de poulie dans laquelle s'insère la courroie.
  • Lorsque la lettre est suivie d'un X (AX, BX, CX et ZX) cette même courroie est munie d'un profil cranté.
  • Les courroies AA, BB, ou DD sont des courroies à double face d'entraînement à âme polyester, éventuellement à double crantage.
  • Les courroies 3V,5V et 8V sont des courroies aux longueurs exprimées en pouces, elles peuvent être lisses ou crantées.
  • Les courroies MXV sont montées sur une âme en aramide ou en Kevlar qui leur évite de se distendre.

Remplacement d'une courroie de tracteur tondeuse

La ou les courroies d'un tracteur tondeuse sont des pièces d'usure qu'il faut contrôler régulièrement (une à deux fois par an au minimum) car l'efficacité de la machine en dépend.

Il ne faut pas attendre qu'une courroie casse pour envisager son remplacement car cette pièce peut réclamer un délai d'approvisionnement en magasin.

En vous référant à la notice, repérez le réglage sur une des poulies d'entraînement. Ce réglage permet -en plus du galet tendeur- d'ajuster la tension de la courroie.

Il suffit de détendre la courroie afin de la retirer et de la remplacer. Au remontage, la tension de la courroie -galet tendeur embrayé- doit permettre une flèche d'environ 3 mm sous la pression d'un doigt.

Besoin de creuser le sujet ? Nos contenus complémentaires sont là pour ça !

Tondeuse

Tondeuse : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les systèmes de coupe et la motorisation
  • Des conseils sur l'achat, les accessoires et l'entretien
Télécharger mon guide